Escapade à Baie Saint-Paul, Charlevoix

Venez, entrez, mettez de côté vous soucis et les tracas quotidiens et laissez-moi vous inviter dans mon univers fantastique où l’improbable devient réalité et où le féerique devient tangible.

Laurent Lafleur, artiste peintre de Charlevoix

Après deux nuits de camping dans le coin du Mont Sainte-Anne (j’y reviendrai…!), on s’est rendus 3 jours à Baie Saint-Paul, dans Charlevoix, pour découvrir les environs. C’est notre première excursion dans ce coin, et on n’a pas été déçus.

Baie Saint-Paul

La première demi-journée, on a exploré le village un peu. Voilà nos highlights :

  • Plage municipale, quai et boisé adjacent
    La grande baie est bordée d’une longue plage de sable doux, propice à une belle longue promenade pieds nus. Herbes hautes, conifères, montagnes à l’horizon… vraiment un moment de dépaysement et de relaxation. Au retour, on a opté pour le sentier sous les arbres, juste à côté de la plage.
  • Rue Sainte-Anne et souper au Saint-Pub (Microbrasserie de Charlevoix)
    Remplie de voitures et de touristes, c’est néanmoins le petit coeur charmant du village où galeries d’art colorées, boutiques et restos se succèdent. Comme on devait attendre une heure qu’une place se libère au resto, on en a profité pour traîner dans les boutiques et marcher. Au Saint-Pub, on a eu un beau souper avec les jeunes — j’ai trouvé que la bouffe n’était pas « super », mais c’était ok et on était en vacances, haha! Et je pense que François s’est bien accommodé de la bière de la microbrasserie, hihi…
  • Boulangerie À chacun son pain
    Un petit arrêt là-bas pour se stocker en chocolatines et croissants pour le déjeûner du lendemain. Yum! J’ai bien aimé leur chocolatine aux amandes et leur « patte d’ours », un genre de chocolatine avec canneberges et choco noir.

Parc des Hautes-Gorges de la Rivière Malbaie

Ce parc, régit par la SEPAQ, est dans l’arrière-pays de Charlevoix. Après une heure de route sur la Route des Montagnes, on arrive au Parc. Tout le monde laisse son auto au stationnement — les déplacements se font par navette autobus à l’intérieur du parc, pour protéger l’environnement naturel.

La rivière Malbaie est large et lente — on dirait un long lac, niché entre les montagnes. On a loué deux kayaks doubles pour l’après-midi, pour une longue excursion. Sur place, ils ont aussi des canots et les très-populaires-cet-été paddle boards (ça n’a pas de bon sang, ils sont dans toutes les pubs que je vois on dirait… mais bon, on a essayé il y a quelques temps et on a bien aimé alors on leur pardonne 😉).

Au bout du lac, dans un petit coude, on atteint un site de canot-camping avec plusieurs beaux emplacements. Un court sentier escarpé mène à une chute à flanc de montagne — une belle récompense au bout de notre randonnée. (Un bon moment pour faire un high-five de famille, aussi, haha…!)

C’est au même parc que se trouve le sentier de l’Acropole des Draveurs, également, une randonnée de 4h à 6h qui mène les randonneurs au sommet de la montagne pour une vue spectaculaire. Mais c’était une journée chaude, et le kayak a été une activité parfaite avec nos ados d’amour : un bon petit défi, la fraîcheur de l’eau et des vues superbes. Win-win!

Train de Charlevoix et visite à La Malbaie

La dernière journée, on a pris le Train de Charlevoix pour un saut à La Malbaie. C’est un petit train touristique (lire : bringuebalant 😂) de 2 wagons qui relie Québec et La Malbaie, avec un arrêt à Baie Saint-Paul.

Départ à 9h30 pour un trajet de 1h30m, puis on a du temps libre dans le village de La Malbaie jusqu’à 15h30, et on est de retour à BSP pour 17h. On avait un espace à 4 sièges face-à-face avec une petite table — ils garantissent qu’on fera l’un des trajet côté fleuve.

Le paysage fluvial entre BSP et La Malbaie et joli, bien qu’un peu monotone. C’était une journée grise, mais le train longe le fleuve tout au long, et on a pu observer quelques grands hérons, des amas d’algues et des rochers. Au retour, côté terre, on a joué aux cartes en famille et rigolé. ❤️

À La Malbaie, il n’y a pas vraiment de gare. Le train nous laisse au petit port. C’est un peu loin du noyau villageois, mais quelques commerces (…peu!) colorés sont installés près du fleuve.

Nos highlights :

  • La cour du Manoir Richelieu, son arbre à souhaits, et artiste peintre
    Plates-bandes, fleurs et paysagement. 🤩 Et les robots-tondeuse partout. 😂
    Il y a également cet été un arbre à souhaits sur place : des bandes de carton sont offertes, qu’on peut accrocher dans les branches pour porter notre souhait. C’était intéressant de lire les souhaits, aussi… certains drôles, d’autres touchants.
    En chemin, heureux hasard, on est passé devant le petit atelier de l’artiste peintre Laurent Lafleur, dont j’aime beaucoup les oeuvres fantastiques. Il était sur place, à travailler, et on a pu admirer plusieurs tableaux.
  • Promenade À la vitesse de la lumière
    Sur le terrain du Manoir, côté fleuve, le système solaire a été reproduit à l’échelle. Wow, la terre est vraiment petite… et vraiment loin du soleil!
  • Casino de Charlevoix
    Pendant que les ados trouvaient un parc pour jouer aux cartes, François et moi sommes allés faire un petit saut à l’intérieur, 20 minutes. C’est le plus petit casino qu’on a visité — dans le passé, on a eu la chance de visiter ceux de Vegas, Montréal et Gatineau… — et c’était surtout des machines à sous, mais… on est ressortis avec 25$ plus riches, haha!! « Big win! » 🤷‍♀️
  • Café de la Gare
    On est allés se réchauffer (c’était une journée frrrroide et pluvieuse) en dînant près de la gare dans ce café au look old style. Pizzas fines pour les 3 autres, et j’ai eu un très beau sandwich au smoked meat avec fromage suisse, dijonnaise, et une belle salade.

Camping du Gouffre

On a dormi au camping du Gouffre. Il y a avait de beaux aspects et quelques désavantages, mais généralement on a eu un bon séjour.

  • Pro : Une plage de galets le long de la rivière paresseuse, bordée par une falaise de l’autre côté.
  • Pro : Une joli piscine surveillée… on n’a pas eu le temps d’en profiter, mais elle avait l’air très bien!
  • Pro : Pour les gens en tente, il y avait de beaux emplacements en retrait, directement sur le bord de la rivière.
  • Pro : Gros modules de jeu.
  • Pro : Les emplacements, malgré que l’endroit est très achalandé, ont tous des arbres et de la verdure.
  • Pro : La localisation, juste un peu en dehors du village, est facile d’accès.
  • Contre : Comme indiqué, c’est très achalandé… on était là le samedi, qui semblait une journée de partys pour beaucoup de campeurs. Beaucoup d’emplacements accueillaient 2 ou 3 familles/tentes/campeurs… bref, pas mal de monde sur place! Cela dit, le couvre-feu de 23h était respecté.
  • Contre : Des lignes hautes-tension traversent la propriété. Certains campeurs dorment donc sous leur crépitement étrange. Ça ne nous a pas gênés, mais c’est bon à savoir.
  • Contre : Beaucoup de monde = plus difficile de garder les blocs sanitaires bien ravitaillés/complètement propres = plus de papier au milieu de la nuit. Oups.

Juste du beau

Une escapade qui nous a plongés dans la beauté de la région et sorti de l’ordinaire. Une petite vacance magique, quoi! Avec mon garçon qui atteint 15 ans cet été, on chérit d’autant ces moments en famille car on sait qu’ils passent vite. On les capture pendant qu’ils sont là et on les garde précieusement dans notre coeur (et notre album photo!).

Laisser un commentaire