300 mètres dans le ciel1000 feet in the sky

Ce soir, nous planifions de monter à l’Empire State Building juste avant le coucher du soleil, pour ne partir que lorsque nous aurons vu les lumières de la ville résister à l’étreinte de la nuit.

J’ai rédigé une petite lettre pour François, que je recopie ici parce que, alors que mon amour pour lui est quelque chose de privé, ce n’est pas un secret non plus – et s’il reçoit des questions sur le cadeau l’accompagnant, ceci devrait y répondre. Je prévois lui remettre la lettre lorsque nos pieds seront à plus de trois cent mètres du sol, alors il l’aura déjà lu à cette heure (j’ai retardé la publication de ce post).

17 octobre 2008
Hey friend,

Dans cette même ville, il y a dix ans, quand on s’est pris la main pour éviter de se perdre dans la foule, je crois que je ne me doutais pas qu’on ne lâcherait jamais prise. Pourtant, il n’y a personne d’autre avec qui j’aimerais me tenir ici, sur les toits du monde, à ce moment.

Dans la boîte, tu trouveras un petit bout de métal. Une décade complète est passée sans qu’on échange de promesse solennelle d’amour infini : cet engagement s’est plutôt développé naturellement, comme deux petits ruisseaux qui se joignent et font leur chemin sur la terre, à travers les accrocs et les bousculades du paysage, à travers l’herbe verte et les tempêtes, se transformant en une rivière vive et inaltérable, brillante au soleil et regorgeant de vie. Notre engagement a grandi par lui-même.

Je t’aime, je prévois passer ma vie avec toi, et ça me rend heureuse. Alors, en cet anniversaire particulier, je crois que c’est la parfaite occasion de te le souligner, et je t’offre ce petit présent. C’est ma promesse, tout simplement; un petit rappel de notre engagement et de moi – comme ça je suis toujours un peu avec toi.

Ça me ferait bien plaisir que tu acceptes de le porter. Qu’est-ce que t’en dis?

Avec tout mon amour,
(sauf la portion énorme que je mets de côté pour
nos enfants, mais on pourrait argumenter que
nos enfants sont une expression vivante de
notre amour, alors ça revient au même…)

-Émilie
Tonight, we are planning to ascend the Empire State Building just before sunset, and leave only when we will have seen the city lights resist the night’s embrace.

I wrote a short letter for François, which I’m copying it here because, while my love for him is a private matter, it’s not a secret either – and if he gets questions about the accompanying gift, this should answer it. I plan to give him the letter when our feet are over a thousand feet from the ground, so he would have read it at this time (I delayed publication on this post).

October 17, 2008
Hey friend,

In this same city, ten years ago, when we took each other’s hand so as not to get separated in the crowd, I don’t think I knew that we would never let go. Still, there is no one else I would want to stand here with, on the world’s rooftops, at this moment.

In the box, you will find a little piece of metal. A whole decade went by without our exchanging an official promise of infinite love: this engagement developed naturally instead, like two small streams joining and making their way on earth, through the snags and bumps of the landscape, through lush grass banks and storms alike, transforming into a strong and unstoppable river, sparkling in the sun and brimming with life. Our commitment grew by itself.

I love you, I plan to spend my life with you, and it makes me happy. In this special anniversary, then, I believe it is the perfect occasion to tell you, and I offer you a small present. It’s my promise, simple as that; a little reminder of our commitment and of me – this way I’m always with you.

I would be pleased if you accepted to wear it. What do you say?

With all my love,
(except the enormous portion I’m reserving for our kids,
but it could be argued that our children are a living expression of our love,
so it’s all the same really…)

-Émilie


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

5 commentaires sur “<lang_fr>300 mètres dans le ciel</lang_fr><lang_en>1000 feet in the sky</lang_en>”

Laisser un commentaire