Cabanon… à venir

Iiiiiiiiiiih… j’ai passé droit avec mon blog la semaine dernière! Je vise deux articles publiés par semaine, la semaine dernière j’en ai publié… 0! Pourquoi donc? Eh bien, au-delà des aléas de la routine habituelle, on s’est aussi concentrés sur notre nouveau projet. Oui, vous avez deviné c’est quoi! parce que, duh, je l’ai mis dans le titre. 🤪LoL

Pourquoi un cabanon?

Ça fait quelques temps qu’on en parle, principalement parce que :

  • Manque d’espace extérieur : Notre patio arrière, qui fait 12×12 pieds et est surélevé de 4.5 pieds, a un espace fermé au-dessous que nous utilisons comme une remise. Toutefois, avec 4-5 vélos, une tondeuse, l’abri tempo hors saison, l’échelle, les cannettes que les enfants ramassent, et tous les outils de jardin, ce n’est pas rare qu’on « s’enfarge » dans les râteaux ou qu’on fasse tomber la ribambelle de vélos en tentant de sortir une pelle.
  • Manque d’espace intérieur : On commence à manquer de place à certains endroits dans la maison. Décorations de Noël et d’Halloween, quincaillerie, équipements de camping et de sport… des items dont on ne veut pas se débarrasser nécessairement (j’ai déjà fait ma « Marie Kondo »… mais c’est encore des choses qui nous servent!), mais qui n’ont pas tous besoin d’être rangés « au chaud » et pourraient être re-localisés hors de la maison.
  • Espace de travail : On a un petit établi dans la pièce mécanique au sous-sol, mais un établi un peu plus large et hors de la maison pour s’installer pour certains projets serait agréable.

Notre souhait aurait été l’ajout d’un garage, mais…

  • Notre terrain est un peu étroit pour accommoder un garage, même compact.
  • La présence de pyrrhotite dans notre maison, qui est faite en coffrage isolant permanent et dont les murs sont faits de béton jusqu’au toît, nous dissuade de s’embarquer dans de grands travaux liés à la maison. Je ferai peut-être un article sur ce sujet peu plus tard, pour mieux expliquer la situation mais, bref, on évite les travaux structurels pour l’instant.

Stratégie et plans

Ni moi, ni François sommes super expérimenté pour les petits projets de construction, mais on va essayer fort!! Pour aborder le projet, ça me prenait 3 choses : un PLAN avec une liste de matériaux et une estimation de coût, un PERMIS, et un ESPACE.

Pour le PLAN, côté inspiration, je me suis promenée sur Pinterest un peu, bien sûr (voir mes boards Pinterest). 😁Pour le côté technique, j’ai apprécié ce tutoriel bien expliqué sur le site de Rona.ca. Le modèle est différent de notre projet, mais ça m’a quand même fourni une base à adapter pour monter ma liste de matériaux. Pour ce faire, j’ai utilisé une Google Sheet (feuille de calcul) dans Google Drive, où j’ai inventorié le nombre de planches, contreplaqués et autres matériaux en fonction des dimensions que nous visons. Comme j’ai un papa contracteur, j’en ai profité pour lui faire réviser ma liste, et il m’a suggéré quelques ajustements, comme une membrane autoadhésive plutôt que du papier goudronné.

C’est d’ailleurs lui qui nous a proposé de passer d’un modèle traditionnel à un modèle « lean-to », plus économique. Un peu comme ça :

Remise style « lean-to ». Source : Construct101.com

Nous souhaitons faire le nôtre d’assez grandes dimensions, soit 14 pieds par 10 pieds, avec un toit haut de 9 pieds à l’avant et 8 vers l’arrière, et l’installer tout au fond du terrain. En façade, il aura une porte « et demi » en acier, et une fenêtre sous laquelle on installera l’établi. Ci-dessous, je vous mets mon sketch (fait avec Adobe Illustrator) avec la façade en bardeaux de cèdre et le côté. Le revêtement de côté devait être du LP Smartside, en vente chez HomeDepot, mais le produit ne semble pas être disponible présentement, alors il faudra peut-être revoir notre choix.

Pour le PERMIS, il m’a suffit d’appeler la ville et leur faire la demande. Le service des permis à Trois-Rivières m’a rappelée le lendemain pour poser quelques questions servant à valider que notre projet était conforme aux règles. Il n’y a pas de problème, tant qu’on laisse 2 pieds entre la frontière du terrain et notre bâtiment. Le permis coûte 41$. Il y a une servitude d’Hydro-Québec à cet endroit, ce qui nous empêchera d’installer le cabanon sur une dalle de béton permanente : il doit pouvoir être déplacé au besoin, si jamais la société d’état doit faire des travaux — peu probable, mais pour être en norme, nous l’installerons sur des blocs de béton.

Je croyais qu’on me demanderait de fournir un sketch pour démontrer où nous prévoyons placer le bâtiment, mais le technicien a utilisé l’image satellite de Google et mon instruction « tout au fond », et c’était assez, apparement. Un inspecteur reviendra après les travaux pour vérifier que tout est ok.

Pour m’aider à planifier l’ESPACE, je me suis tout de même fait un plan : j’ai ce fichier Illustrator depuis des années, il est basé sur mon notre plan d’implantation lorsque la maison a été construite. Il est à l’échelle 1 cm = 1 pied. À travers les années, il m’a été utile pour tester des aménagements dans la cour, avant de lancer les projets.

Plan paysager (fait maison)

Comme vous voyez, notre cour a une forme (très) irrégulière, alors ce n’est pas toujours facile de choisir où y placer des choses…! La remise sera installée au fond, très très près des balançoires. En fait, c’est possible que nous soyons forcés de les enlever ou les déplacer. J’espère que non. 😬

Tâches en cours et à venir

Une partie des matériaux est maintenant en commande. Ouf, j’espérais commander chez Canac ou Patrick Morin, pour encourager une entreprise québécoise, mais avec la pandémie, je me suis frappée à des capacités réduites et des ruptures de stock, alors j’ai dû me tourner vers Rona (une filière de Lowe’s Canada, la division canadienne d’une chaîne américaine).

Ce weekend, nous avons travaillé à abattre un grand lilas mature qui s’élevait au fond de la cour. C’est si triste! 😭Nous aurions TELLEMENT aimé le garder, car il fournissait un bel écran de verdure entre nous et les voisins arrière, mais avons dû faire ce sacrifice, sinon le cabanon aurait été positionné trop étrangement. On espère que le petit bâtiment aidera à masquer à nouveau les cours des voisins.

Remarquez notre super gazon jaune. C’est très tendance, en ces temps de canicule interminable et d’interdiction d’arrosage. 🌞🌞🌞 Désolée aussi pour les photos surexposées; une autre conséquence du soleil intense, dans une cour plein-sud.

Alors voilà le projet d’été qui nous occupe. Maintenant que c’est décidé, on a bien hâte de réaliser notre cabanon de rêve — oui, j’ai mis « rêve » et « cabanon » dans la même phrase, on est rendus là! J’anticipe déjà le moment où on va aménager l’intérieur, installer des tablettes et placer des bacs… mais bon, commençons par les murs. 😜

Laisser un commentaire