Parc de la Rivière Batiscan : Baignée dans les couleurs

“L’automne est une demeure d’or et de pluie.”

Jacques Chessex – Batailles dans l’air

Après plusieurs sorties de camping sous la pluie cet été, le dernier weekend de septembre était un cadeau en or. Il y a eu de la « pluie », mais elle ne tombait pas des nuages… elle tombait des arbres. 🍂Des avalanches de feuilles dorées qui scintillaient en culbutant lentement jusqu’à la terre. Une température chaude, l’air immobile, de la lumière douce et des arbres brillants de couleur : vraiment on était choyés.

Où on était? À la dernière minute le vendredi, on a réservé l’un des derniers spots disponibles au Parc de la Rivière Batiscan, tout près en Mauricie. (Merci à Lucie pour la suggestion!) Le camping nous a plongés dans un royaume forestier magique, tout tranquille sauf pour les écureuils, petits esprits de la forêt fort affairés.

Les attraits du Parc

Au-delà des randonneurs et amateurs de la nature, le parc offre plusieurs attraits qui attirent les gens qui bougent.

  • Randonnée pédestre 💛❤️🤎: Rivière, rapides et parois rocheuses, forêt sanctuaire de conifères, plages et passerelles, roches géantes, et même un ancien barrage hydroélectrique avec chute et réservoir. Les sentiers n’ont rien d’ennuyeux, et avec l’automne flamboyante qui nous enveloppait et l’air doux à travers les arbres… ahhh. 🧘On a fait le sentier Le Doré, Le Saule et celui de La Grande Chute.
  • Via Ferrata, parcours dans les arbres et tyroliennes 🧗‍♀️ : Vous recherchez des activités pas banales? Que diriez-vous de parcourir la paroi rocheuse bordant la rivière, grimper haut dans les arbres ou glisser sur une longue tyrolienne qui enjambe les remous tout en bas? Tout était réservé déjà, mais ce qu’on a vu avait l’air sensass et on se promet d’y retourner une autre année.
  • Vélo de montagne : Beaucoup de pistes pour les amateurs!
  • Géocaching 🧭: 5 parcours sont disponibles, sur inscription.
  • Salle d’exposition de la faune locale 🦎🐍🐸: Dans le pavillon principal, on peut découvrir diverses bestioles (pensez couleuvres, salamandres et crapauds).
  • Exposants locaux : Lors de notre passage, 2-3 kiosques de produits locaux (Angélaine, confitures, érable) étaient installés.
  • Modules pour enfants

Terrain et commodités

Le Parc offre des terrains de camping dans plusieurs secteurs. On était campés dans le secteur Barrage au terrain 19 (sans services d’eau et d’électricité) du Camping de l’Île. Le terrain est assez grand, avec un joli rond de feu; le sol était sec et nivelé. En bonus : un joli Vanagon bleu nuit comme voisin, et un autre un peu plus loin… on était bien entourés! et ça nous a permis d’échanger un peu avec d’autres propriétaires de Westfalia.

À noter, les terrains 10 à 13, bien qu’ils soient également sans services, seraient un bon choix : en plus d’être situés en bord de rivière, ils semblent offrir un peu plus d’intimité.

  • Bloc sanitaire : facile d’accès. L’eau n’y est pas potable, probablement dû au même minerai qui tache les toilettes et lavabos, et dégage une odeur nauséabonde. L’endroit est néanmoins bien entretenu, et d’autres points d’eau sont disponibles.
  • Accès à pied à la rivière et aux sentiers : Pratique quand on n’a pas besoin de ‘décamper’ le west pour se déplacer.
  • Les meilleurs toilettes sèches que j’ai jamais utilisées 🙄 : On a marché jusqu’au secteur du camping du Bassin, qui offre des campings rustiques en tente avec accès piétonnier. Nature humaine oblige, j’ai dû utiliser les installations et… rien à dire! Zéro odeur, bonne aération, super super propre, spacieuse, puit de lumière, purell, tout était A1. Sérieux, ça devrait servir d’inspiration pour toutes les toilettes sèches du pays. Je m’excuse, il fallait que je le mentionne!

Côté Le Doré, vers le Bassin

Côté de la Grande Chute et du Barrage

Une première visite, mais c’est un si joli « spot » pas trop loin qu’il est certain qu’on y reviendra dans le futur. Et hourra pour l’automne sensationnel 🍂🌰🍁qui s’étire tout en couleur et en chaleur ces semaines-ci.

Laisser un commentaire