Au Camping de la Rivière Nicolet

  • Camping

Pour le volet « Voyage et camping » du blog, je compte partager un peu de nos aventures. Par la même occasion, j’essaierai de donner des détails sur les lieux visités, pour ceux qui songeraient à y planifier un séjour, et notre appréciation globale des installations.

Avec le COVID et les restrictions en cours, nos voyages à l’extérieur seront plutôt restreints pour les prochains temps… Qu’à cela ne tienne! Je vais en profiter pour revisiter nos voyages du passé, et commencer par les camping, puisque ça pourrait servir à tous ceux qui, comme nous, chercheront bientôt des « beaux spots » au Québec pour prendre l’air.

Quand, où, pourquoi

Notre visite au Camping de la Rivière Nicolet date de juillet 2018. C’était notre premier été avec le Westfalia, et nos critères étaient simples :

  • Dans les environs : le camping est situé à Wotton, en Estrie, à une heure et demi de Trois-Rivières, où nous habitons.
  • Intéressant, avec quelques activités, et surtout…
  • Libre pour la semaine suivante. 😁Parce que c’était notre premier été en West, et que nous n’avions pas fait beaucoup de réservations d’avance. #liveandlearn

La route pour se rendre était charmante et relax. Pas d’autoroute, pleins de villages et du beau soleil. On est passés par Asbestos, Warwick — on a fait des plans pour arrêter à la fromagerie au retour. 🧀 François est chanceux que nous n’avions pas assez de temps, car je nous aurais fait arrêter dans quelques brocantes vues sur le chemin… Le camping comme tel est un peu creux dans les terres, entre fermes et rangs de campagne.

Le camping

C’est un camping familial et plutôt récent; ça se voyait un peu dans les projets d’amélioration continue (ie. pas terminés) un peu partout, bien que ça n’ait pas dérangé notre séjour. Les propriétaires étaient courtois et nous avons eu du bon service à l’accueil. D’ailleurs, le pavillon d’accueil, aéré et ouvert sur l’extérieur, est plutôt sympathique, avec un teepee à l’arrière et une zone de jeux de société et coloriage pour les enfants. Comme notre visite date d’il y a 2 ans déjà, les installations ont probablement évoluées encore.

Terrain et commodités

C’est une zone accidentée, et les chemins ne sont pas asphaltés et sont plutôt rocailleux. Par contre, nous étions bien situés au terrain 11, un spot avec assez d’intimité et le bruit de la rivière derrière les arbres juste à côté. 💚Ce n’est pas un terrain avec service (pas un problème pour nous, pour 1 nuit), mais une table à pique-nique et une aire de feu sont fournis.

Bien que le bloc sanitaire principal est un peu loin, un petit bâtiment tout près offrait 2 toilettes et 1 douche (gratuite!). Propreté? Ça aurait pu être un petit peu mieux, mais j’ai vu pire alors je donne quand même une note correcte. Un lavabo en plein air était aussi disponible tout près, mais PAS D’EAU POTABLE… (Note à soi-même : toujours apporter notre cruche déjà remplie!) Ils en vendent à l’accueil, mais c’est bon à savoir à l’avance.

Il y a eu un peu de bruit de quelques fêtards en soirée, mais c’était tout de même assez calme hormis cela.

Activités

L’attraction principale est sans contestation la rivière. 6$/personne donne accès aux tubes, kayaks, canots, prêts à utiliser près de la berge.

Wow. Enfoncés dans des tubes/trippes, nous descendons paresseusement la rivière, un cours d’eau modeste, tranquille et rempli de charme. Le soleil chaud d’été glisse sur l’eau, la végétation brille tout autour et nos orteils se rafraîchissent dans l’eau tiède alors que, sous nos tubes, de larges roches et des cailloux gluants glissent sereinement. Nous avons la rivière juste pour nous pendant une trentaine de minutes, et nous baignons dans un après-midi de rêve.

Nous revenons d’ailleurs faire une deuxième descente après le souper : l’eau est chaude dans la rivère, et l’air est frais. Il n’y a presque plus de courant. Xavier fait le rigolo et Orléane traîne derrière, profitant de la vie.

La descente dure 20-30 minutes et se termine près d’une plage naturelle, où plusieurs campeurs sont installés pour profiter du soleil. Il faut ensuite transporter les tubes dans nos bras jusqu’au départ, mais l’activité en vaut le coup.

Suite aux trippes, et après une trempette dans la piscine surpeuplée du camping pour les enfants, nous allons profiter de l’autre moitié de la rivière — celle qui remonte le courant — où il est possible de faire canot et… kayak! Avec un peu d’attente et de négociation (nous ne sommes pas les seuls à reluquer les kayaks), nous partons avec deux kayaks fermés et un ouvert. Le courant se remonte sans effort. Même Orléane, 10 ans à l’époque, finit par prendre la twist et manoeuvrer le petit kayak ouvert durant toute notre escapade, tandis que Xavier ‘ride’ avec François.

La rivière raconte son histoire à travers détours et tournants, nous forçant parfois à débarquer pour un peu de portage lorsque le fond rocheux vient à la rencontre de la surface. Une heure trente de relaxation profonde, qui dépose nos âmes dans un espace temps en suspens, un peu plus près du vrai sens de la vie. Orléane file comme une libellule, Xavier sourit au soleil, et François et moi profitons du moment qui s’allonge.

Sommaire des activités :

  • Tubes, kayaks, canots (location, 6$/personne)
  • Piscine
  • Rallye nature : Activité gratuite, tranquille, sympathique avec les enfants. Près des tubes.
  • Jeux gonflables : Pas essayé.
  • Fermette : nous avons pris une marche vers la fermette, mais elle est un peu « loin » à pied, et nous ne nous sommes pas rendus. 🤷
  • Karts à pédale (location) : je crois que c’est nouveau, nous ne les avions pas vus à notre visite.
  • Pêche : listé comme une nouveauté en 2020.
  • Feu en famille! Toujours une des meilleures activités de camping. Bois 10$ en 2018 — à apporter soi-même à l’aide d’une brouette, hihi!

Qu’est-ce qu’on mange en camping

Dîner d’arrivée al fresco avec pain, brie et bruschetta, raisins et pâté de campagne (oh yum! et si simple à préparer), suivi d’un moment de détente tout aussi savoureux où les enfants partent explorer et où les parents relaxent.

Pour le souper, nous grillons des saucisses italiennes avec patates jaunes bouillies. Puisque, la dernière fois, nous avions manqué de nourriture au souper, nous avons bien sûr fait trop de bouffe cette fois-ci. #ajustements En soirée, chips et bières autour du feu. 😊Pas plus compliqué que ça.

Pour la journée de retour, je crois que nous sommes arrêtés dîner à Warwick pour manger une poutine à la fromagerie…

En bref

Nous avons eu un beau weekend relaxant, avons ADORÉ les tubes et la ballade en kayak, et le terrain était très bien. Le Camping de la Rivière Nicolet est sur notre liste « à retourner ».

PS. Désolée, je manque de photos… pourtant c’est pas mon genre, haha, mais c’est pas toujours facile de traîner la caméra lors de baignades (tubes) et virées en kayak. 🤷


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

Laisser un commentaire