RT&CC 4: We WANT to go green…

Stranger woman at the reno store – Look at that baby! He’s a curious one, ain’t he? His eyes are round as balls.
E – Oh, it’s a baby girl – see the pink pacifier? (YOU, however, look like a guy.)

***
Annoying: Heard Unison on the radio 2 days ago – yeah, I listen to the soft rock station – and it’s still stuck in my head, even after running the complete Baby Lilly CD twice.

***
It’s a good thing that I grew up around construction fields and construction workers, so I’m very understanding about the healthy noise of a construction zone. Otherwise I would really be cursing about all the (accursed damned baby-waking noisy) construction on our new development street.

***
Yes, we bought the biodegradable diapers. We had all the best intentions in the world, we were even ready to start accepting their higher cost. Everyone needs to put an effort in, after all. So we wrapped our toddler in this weird coloured giant diaper, telling ourselves it was probably a good quality product, after all, in regards to the price. Go go green! and all that.

A few hours later:
E – What’s smelling? Do you smell this?
F – Yes. I dunno… (Moves around, sniffs.) It’s Xavier.
E – Xavier?
F – His diaper!
E – Eaarrgh. That’s such a weird odour.
F – It’s foul.
E – Poo?
F – No, it’s just his biodegradable diaper, with pee in it.
E – (Pinches nose.)

We love the environment, we do. Just… not like that, in the end. We love Xavier more.

(… Somebody want to buy half a pack of eco-friendly diapers? … No?)
Étrangère au magasin de rénovation – Regardez-moi ce bébé là! Il est curieux, celui-là, hen? Il a les yeux ronds comme des balles.
E – Oh, c’est une fille – voyez la suce rose? (TOI, par contre, t’as l’air d’un gars.)

***
C’est fort : j’ai entendu Unison à la radio il y a 2 jours – oui, j’écoute une station de matante – et je l’ai encore dans la tête, même après deux écoutes du CD de Bébé Lilly au complet.

***
C’est une bonne chose que j’aie grandi dans l’entourage des travailleurs de la construction. Ça me rend très compréhensive du bruit produit sur les chantiers de construction. Sinon je serais vraiment en train de damner tous les (maudites réveille-bébé foutues bruyantes) constructions dans notre nouveau développement.

***
Oui, on a acheté les couches biodégradables. On avait toutes les bonnes intentions du monde, on était même prêts à commencer à accepter leur prix plus élevé. Il faut faire un effort, après tout. Alors on a enveloppé notre bambin dans cette couche géante de couleur étrange, en se disant que c’était probablement un produit de qualité, quand même, à ce prix là. Vive l’environnement, et tout.

Quelques heures plus tard :
E – Qu’est-ce qui sent ça? Sens-tu cette odeur-là?
F – Oui. J’sais pas… (Se promène, sniffe.) C’est Xavier.
E – Xavier?
F – C’est sa couche!
E – Ouah. C’est bin weird comme odeur.
F – C’est dégueu.
E – Un caca?
F – Non, c’est juste sa couche biodégradable, avec du pipi dedans.
E – (Pince nez.)

On aime l’environnement. Juste… pas de cette façon là, finalement. On aime Xavier davantage.

(… Quelqu’un voudrait racheter un demi-paquet de couches bio? … Non?)


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

2 commentaires sur “RT&CC 4: We WANT to go green…”

  1. re: diapers
    I give you green points for trying but knowing the kinds of smells babies make under normal circumstances and this smell was worse… Ew.

Laisser un commentaire