Pour entrer dans les détails…

C’est aujourd’hui qu’aurait été ma date prévue d’accouchement. Comme vous savez maintenant déjà, bébé est arrivée quelques jours plus tôt, mais j’en profiterai tout de même pour entrer dans les détails de son entrée au monde.

Puisque nous les dames aimons tellement raconter nos histoires d’accouchement, commençons par là…

Jour de naissance
Samedi, nous sommes sortis faire des commissions avant le dîner, et j’ai commencé à ressentir quelques contractions. Je n’étais pas certaine au début, mais elles se sont poursuivies durant l’après-midi, que nous avons passé relax à la maison. Je ne voulais pas me faire trop d’idées, mais en fin d’après-midi j’ai ressorti notre livre de référence des cours prénataux pour réviser un peu les phases du travail, et j’ai compté : les contractions semblaient faire travailler le col de l’utérus et elles étaient espacées de 5 minutes environ.

J’ai réussi à souper, mais puisque le travail commençait à être inconfortable, j’ai appelé à l’hôpital, qui m’ont conseillé d’essayer de me reposer ou de prendre un bain chaud et voir si les contractions se maintenaient à 5 minutes d’intervalle. Trois quart d’heure plus tard, dans un bain chaud, il n’y avait pas de changement, alors nous avons confié Xavier à ses grand-parents et avons pris le chemin de l’hôpital.

Nous sommes arrivés dans le département d’obstétrique vers 8h et avons commencé le monitoring. Une demi-heure plus tard, alors que François était parti faire notre admission, le médecin obstétricien est venu faire un examen : le col est aux trois quarts effacé et dilaté d’environ 2-3 cm. Il m’offre deux choix : soit on laisse aller et on voit comment ça se développe, ou il perce les membranes. Nous sommes là, j’ai ma valise… autant en finir aujourd’hui! On crève les eaux à 8h40.

Presqu’une heure (et plusieurs contractions douloureuses) plus tard, on vérifie à nouveau : le col n’est dilaté qu’à 3-4 cm. Ouf!… Je suis un peu découragée, et je demande l’épidurale – tant pis pour un accouchement naturel. Plusieurs contractions plus tard, la douleur commence à être plutôt insupportables, mais j’applique du mieux possible le conseil de l’infirmière de « souffler » mes contractions lentement vers mes orteils. J’attends toujours l’anesthésiste avec impatience. Puisque j’indique à l’infirmière que j’ai senti le bébé descendre un peu, elle vérifie à nouveau le col : 7cm! Ça va très bien.

4 ou 5 contractions plus tard, pas plus, mon corps commence à vouloir pousser. C’est un réflexe naturel. L’infirmière vérifie encore : la tête de bébé est là!! Vite, François est envoyé à la recherche du docteur et, en quelques secondes, tout le monde (François, 2 infirmières, le docteur et sa stagière) est prêt pour recevoir bébé. Plus de temps pour l’épidurale, il faudra faire sans…

2 ou 3 longues poussées, et Orléane est née à 10h19, moins de 2 heures après qu’on ait crevé les eaux. Pressée, la petite mademoiselle!

Les premiers jours
Orléane est une petite merveille, depuis sa naissance. Elle dort beaucoup, pleure très peu, est une championne de l’allaitement, et ses nuits, jusqu’ici, sont très belles. Bien sûr, elle se réveille la nuit pour boire et pleurer un peu, mais tout porte à croire qu’elle dormira des nuits complètes plus rapidement que son grand frère. (Ce matin, c’est moi qui l’ai ‘réveillée’ pour qu’elle boive : ça faisait plus de 5h depuis son dernier boire!)

Côté santé, c’est également une championne. Elle n’avait perdu que 20 grammes après 24h, et elle n’a pas perdu d’autre poids lors de la deuxième journée à l’hôpital. La pédiatre dit qu’il faudra accrocher sa fiche au tableau : ça n’arrive pas souvent! À part cela, rien à noter; Orléane est en parfaite santé.

Frère et soeur
Nous anticipions un peu la réaction de Xavier à sa nouvelle petite soeur, mais nous n’aurions pas dû nous inquiéter : Xavier est ravi d’avoir un « bébé! » dans la maison. Il lui apporte son toutou, lui sourit, s’exclame « bébé! », marche autour du berceau et lui touche tout doucement la tête.

La seule réaction de jalousie qu’il a eu est survenue ce soir, alors que je changeais la couche d’Orléane sur la table à langer que nous utilisons toujours aussi pour Xavier. Il s’est mis à pleurer et crier et semblait bouleversé que sa table serve aussi à sa petite soeur – et pourtant, il déteste habituellement les changements de couche! J’ai tenté de passer un peu de temps avec lui – assis sur la table à langer à faire des grimaces dans le miroir – ensuite, et il riait et semble s’en être remis.

Oh, je dois aussi noter : Xavier est un petit garçon, plus un bébé! Maintenant que bébé 2 est née, quand il est venu en visite à l’hôpital, ça m’a frappée à quel point il a déjà grandi!! Également : il semble avoir profité de son weekend de garde chez ses grand-parents Gélinas et Blanchette pour faire un pas de géant côté langage. Les mots sortent maintenant de sa bouche un après l’autre, et sa diction est aussi améliorée.

Et il appelle enfin François « papa », à la plus grande joie de ce dernier!

Bref
À part François qui est assailli par une bonne grippe (température, toux, muscles), et moi qui souffre un peu de mes points de suture et de ma montée de lait aujourd’hui, nous filons ici le parfait bonheur, et nous profitons de chaque petit moment magique avec nos deux mignons petits mousses. (Un bénéfice qui est grandement facilité par leurs grand-parents, qui nous offrent d’un côté des petits plats préparés maison, et de l’autre les services d’une femme de ménage pendant quelques temps. Choyés? Très.)

PS. Nous serons de retour avec d’autres photos, et peut-être un peu de vidéo, dès qu’on trouvera le temps.

PPS. Merci à tous pour les félicitations et les bons voeux. Je plonge dans mes courriels bientôt et répondrai dans les jours prochains.
Transl. « To get into details… »

Today would have been my expected due date. As you already know, baby came a couple days early, but I’ll take this opportunity to get into the details of her coming into the world.
[A quick note on pronounciation for English readers: Orléane’s French pronounciation is « Oh »-« R »-« Lay »-« Ann ». Actually, I don’t mind if you pronounce it wrong, but I don’t like the « Or-Leen » pronounciation all that much. If you’re not sure, just go with « Orly ». Glad we settled that. 😉 ]

Since we ladies so love telling our tales of labour, let’s start there…

Birth day
Saturday, we went out for some errands before lunch, and I started to feel contractions. I wasn’t entirely sure at first, but they continued during the afternoon, which we spent relaxing at home. I didn’t want to get too many ideas, but at the end of the afternoon I took out our reference book from the prenatal classes to refresh my memory on labour stages, and I counted: contractions seemed to be working well on the cervix and were coming every 5 minutes or so.

I got some diner, but labour was starting to be uncomfortable, and I called the hospital; they advised to try to lay down a little or try a hot bath and see if contractions kept at 5 minutes interval. Three quarter of an hour later in the bath, there was no change, so we left Xavier with his grandparents and left ourselves for the hospital.

We arrived at the obstetrics department around 8h and started monitoring. Half an hour later, while Frank was gone to the admission desk, the OBGyn came to examine me: cervix was dilated at around 2-3cm. He offered me two choices: either we wait and see how things progress (if they do), or he tears the membranes (« water break »). We’re there, I have my suitcase with me… might as well get through this today! Water broke at 8h40.

Almost an hour (and many painful contractions) later, we check again: cervix is only dilated at 3-4cm. Oy!… I’m a little sadened to hear this, and I ask for the epidural – the heck with a natural labour. Many contractions later (but not so many), the pain is starting to get pretty bad, but I’m trying my best to follow the nurse’s advise to « breathe » my contractions slowly towards my toes. I’m still waiting impatiently on the anesthesist. Since I’m noting to the nurse that I felt the baby go down somehow, she checks the cervix again: 7cm! This is good.

4 or 5 contractions later, not more, my body is wanting to push. Natural reflex. The nurse checks again: baby’s head is there!! Quick, Frank fetches the doctor and, within seconds, everyone (Frank, 2 nurses, the doctor and his student) is ready to receive baby. No more time for that epidural, I’ll have to go without…

2 or 3 long pushes, and Orléane is born at 10h19pm, less than 2 hours after my water was broken. In a hurry, little miss!

First days
Orléane is a little wonder, since her birth. She sleeps a lot, doesn’t cry much, is a breast-feeding pro, and her nights, so far, are pretty good. Of course, she wakes up at night to feed and cry a little, but every sign points towards her sleeping through the night early on – quicker than her big brother, at any rate. (This morning, I was the one to wake her up to feed: it had been 5 hours since her last feeding!)

Health wise, she’s also a champion. She only lost 20g after 24h, and didn’t lose any more weight during her second day at the hospital. The pediatrician said they’d have to hang her file on the board: it doesn’t happen often! Aside from that, nothing to note; Orléane is in perfect health.

Brother and sister
We were anxious to see Xavier’s reaction to his new little sister, but we shouldn’t have worried: Xavier is delighted to have a « baby! » in the house. He brings her her doll, smiles to her, exclaims « baby! », walks around the craddle and touches her head gently.

The only jealous reaction he had happened tonight, when I was changing Orléane’s diaper on the changing table we still use for Xavier as well. He started crying and screaming and seemed pretty upset that his table would also be used for his little sister – and to say he usually hates diaper changes! I tried to spend some time with him afterwards – sitting on his table making faces at the mirror – and he was laughing and seemed to get over it.

Oh, I should also note: Xavier is now a little boy, not a baby anymore! Now that baby 2 is born, when he came to visit us at the hospital, it hit me how much he has already grown! Also: he seemed to have made the best of his weekend over at his grandparents Gélinas and Blanchette to make a big leap in the language department. Words now flow out of his mouth one after another, and his diction is also improved.

And he is finally calling Frank « papa », to daddy’s great joy!

In short
Except for Frank coming down with the flu (temperature, cough, muscle pain), and some suffering on my part from the sutures and my milk coming today, we live here in domestic bliss, and are enjoying every magic moment with our two wonderful little sweeties. (An enjoyment which is greatly facilitated by their grandparents, who are supplying us with prepared homecooked meals on the one side, and the services of a house cleaning lady for some weeks on the other. Spoiled? Much.)

PS. We’ll be back with some more pics, and maybe some video, as soon as we have some time to do so.

PPS. Thanks to everyone for the congratulations and well wishes. I’ll get around to replies and emails in the next few days.


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

5 commentaires sur “Pour entrer dans les détails…”

  1. Well, one good thing I have to say about drug-free births is that they happen a LOT faster than those utilising an epidural. Not that I can relate – in any way – to the pain involved. Just the relative efficacy of the delivery.

    Very happy to hear that all are happy and healthy. Especially Frank now that he gets to be called ‘Papa’! That’s a big deal… I know!

  2. Ah lala! Ton post respire le bonheur! C’est fou, ca me fait soupirer! Un beau bonheur rose bonbon comme les petites joues de Orléane:) En tout cas, c’est pas toi qui m’enlève le goût d’accoucher au plus vite. On dirait que j’en peux plus de ma bédaine, meme si j’essaie de me convaincre d’en profiter vu qu’il sagit sûrement de ma derniere, mais jai tellement hâte de connaître mon garcon….voir son tempérament, son petit visage,etc….mais ca viendra assez vite… il me rest 4 semaines et des poussieres maximum! Bref, nous sommes vraiment excités par la venue de Orléane et avons bien hâte de la revoir. Je sais que ce w-e vous aurez beaucoup de visite…mais on téléphonera avant de se présenter, et je tiens a ce que tu sois franche avec nous si tu veux pas nous voir la face…. parce que personnellement, jai en tête une journée atroce de visite que jai vécu a la naissance de Romane que je n’ai pas du tout envie de te faire subir! Il faut s’affirmer…:) Ai pas peur de me le dire si tu préfères rester tranquille…tu sais que je comprendrai et que je ne serai pas offusquée…ce qui nest pas toujours le cas des mononque:)
    Bon je te laisse…jai bien hâte de vous revoir…et Romane a bien hâte de revoir son amoureux…elle regarde ses photos et dit « Yayier » trop cuuuuute….je l’ai sur vidéo, faudrait que je tenvoie ca:)
    gexxx

  3. Wow… contente de voir que tout est génial! Surtout que Xavier est content d’avoir un bébé à la maison! Je suis vraiment heureuse pour vous. 😉

  4. Wow ! Quel beau récit et quel accouchement fantastique, n’est-ce pas ? Il a été rapide en titi !!! Moi qui croyais avoir eu un accouchement rapide avec Léo (4 heures) hi hi ! ;c)

    Et pour les nuits, comme tu es chançeuse ! Mon gars boit aux 3 heures max la nuit… et il se réveille très souvent pour avoir des bras. Les nuits ne sont pas faciles ici et il va avoir 3 mois bientôt… Émilie faisait déjà ses nuits ! Je crois que les petites filles sont plus faciles pour ça… tu pourras me le confirmer sûrement. On y goutte pas mal plus qu’à Émilie nous. Léo est un bébé qui pleure et se choque très vite aussi… mais c’est quand même un bon bébé hi hi ! On l’aime beaucoup. Il est simplement très différent de sa soeur.

    En tout cas, félicitations pour la belle cocotte ! Elle est adorable ! Bonne chance à vous deux et donne-nous des nouvelles quand tu le pourras !

    m-c xxx

Laisser un commentaire