Six mois et une dent

Quelques jours après avoir atteint une demi-année de vie, je me dis que je ferais bien de donner des nouvelles à tous sur mon développement. Après tout, ce serait bien de relire cette petite tranche de vie une fois que je serais grande!

J’avais déjà annoncé à tous que je pouvais maintenant ramper, par contre; je devrais donc trouver autre chose à mentionner. Ma nouvelle habileté à manipuler des objets, alors? Ou mes essais récents à m’élever sur quatre pattes? Il me manquait encore un peu de muscle dans les bras pour y arriver, mais j’avais déjà beaucoup d’ambition, pour une petite sauterelle de 6 mois.

Bien sûr, ça va bien, pour se fixer des buts, quand on a un grand frère pour nous inspirer. Je regardais Xavier jouer et parler avec mes parents, et je me disais que ce serait super, le jour où je pourrais accomplir tout ça, moi aussi. Alors je mettais beaucoup d’effort à me développer.

Un truc plus difficile pour moi, c’était de rester assise sans support. D’abord, parce qu’il me manquait encore un peu de contrôle dorsal pour y arriver, et ensuite parce que je ne restais pas en place plus de quelques secondes… c’était impératif pour moi de tout voir, de bouger et de découvrir mon environnement.

J’avais pu voir beaucoup de nouvelles choses, d’ailleurs, durant les vacances qui s’étaient terminées récemment. Ma famille m’avait emportée avec eux lors de diverses activités : journée aux chutes, promenade à Québec, petite ferme, centre récréatif, musée Passe-Partout… nous nous étions bien amusés, même si c’était parfois beaucoup d’action pour un petit bébé curieux comme moi.

Il fallait se dire que j’avais plusieurs mois déjà, par contre, malgré ma petite taille. La journée même où j’avais eu six mois, en visite au lac St-François pour voir la grande famille de maman, ma première dent avait traversé ma gencive (ouille!). Elle serait utile, cette dent, puisque je mangeais déjà un menu varié de céréales, légumes et fruits – j’adorais les fruits, surtout les bananes. (C’était peut-être ça la raison pourquoi j’étais passée d’un caca par semaine, à plus de cinq cacas par jour. Ça fait marcher le système, les fibres!)

Je prenais également chaque jour un boire sans maman : c’est papa qui me donnait un biberon à l’heure du dodo, après le bain – ça nous faisait un petit moment bien à nous… mais je m’endormais toujours durant ce temps, et papa allait me déposer doucement dans ma bassinette, dans la chambre que je partageais avec mon frère Xavier. Je dormais ensuite jusqu’à quatre heures du matin, habituellement, puis maman me faisait boire et je dormais encore un peu jusqu’au matin.

Un autre aspect que je développais, aussi, c’était ma sociabilité. De mois en mois, je devenais plus familière avec les gens qui m’entouraient, et je leur faisais plus confiance. J’avais eu l’occasion de passer plus de temps avec papa durant les vacances, aussi, et ça ne me dérangeait plus trop que maman quitte la maison si papa était là, désormais.

J’avais pensé écrire tout ça, mais j’avais un monde à découvrir et pleins de choses à expérimenter, alors j’ai laissé tomber. Maman s’occuperait bien de prendre quelques notes à ce sujet, elle.

‘Léa xx
A few days after turning half-a-year old, I told myself I should take the time to give out some news about my development to everyone. After all, it would be nice to read this little slice of life again when I was older!

I had already told everyone I could now crawl, however, so I had to find something else to mention. My new agility to manipulate objects, then? Or my recent attempts at raising myself on four legs? I was still missing a little muscle in the arms for it, but I had a lot of ambition already, for a little 6 months old grasshopper.

Of course, it’s easy to fix some goals, when you have an older brother to inspire you. I watched Xavier play and talk with my parents, and told myself it would be nice when I’d be able to accomplish all that too. So I put in a lot of effort on my development.

A harder trick to pull, for me, was sitting upright without help. First, because I didn’t control my back well enough yet, and also because I did not stay in place more than a few seconds… it was imperative that I see everything, move around and discover my environment.

I had seen a lot of new stuff, as a matter of fact, during recent vacation time. My family had brought me along on various activities: a day at the waterfalls, a stroll in Quebec city, the little farm, the indoor play center, the Passe-Partout exhibit [a popular Quebec children’s TV program from the seventies]… we had had a lot of fun, even if it was sometimes a lot of action for a curious little baby like me.

It was true that I was already many months old, however, despite my small weight. On the day I turned 6 months old, while visiting mama’s extended family at the St-François lake, my first tooth had sliced through my gum (ouch!). That tooth would become useful, since I already enjoyed a large menu of cereal, vegetables and fruit – I loved fruit, especially banana. (It was maybe the reason why I went from one poop a week to over five poop a day. Fiber is your friend!)

I also had one feeding without mama each day: dady would give me a bottle in the evening, after bathtime – it was our little moment… but I always went to sleep at that time, and daddy placed me softly in my crib, in the room I shared with my brother Xavier. Next I slept until four in the morning, usually, then mommy fed me and I slept some more until morning.

Another aspect I was developping was sociability. Every month, I was getting more familiar with the people around me, and I was growing to trust them. I had had more time to bond with my dad during summer vacation, too, and it didn’t bother me as much when mommy left the house if dad was there, after that.

I thought of writting all of this, but I had a world to discover and a lot of experimenting to do, so I gave it up. Mama would probably jot down some stuff about it, anyway.

‘Léa xx

1 commentaire pour “Six mois et une dent”

Laisser un commentaire