The pursuit of rhyming À la poursuite de la rime

Posts in this category will differ in French and English – languages will be inverted, of course, and some content will be adapted.

In the sixties, it has been a popular musical trend – both in France and Québec, I believe – to translate English hits into French songs. This might seem corny – and it was: try to imagine « The Locomotion » or « These boots are made for walking » in another language – but I guess songs were easier to market abroad once translated in a foreign language. Hey, it’s still valid: Shakira, for one, has done a lot of song translation in recent years.

As a result, almost all the classics of English holiday songs were translated into French (and have become classics of the holidays in French). I should also note that there are legislations in radio that require a minimum percentage of French songs to be aired on Québec’s French-speaking radio stations, as a means to preserve the language (oh, it’s protected like you wouldn’t believe…).

Words and entire sentences have been changed in the translation, in the pursuit of rhyming. In good holiday fun, I thought I would take two of these holiday classics that were translated to French, and re-translate them back into English.

The little Red-Nosed Reindeer
(Notice there’s no names at all in this version, to us he’s just the little Red-Nosed reindeer.)

When snow covers green Finland
And reindeer cross the heath (most words in those 2 verses end with the same sound)
The wind in the night
At the herd, there’s still talk about him

{Chorus}
He was called Red Nose
Oh! How cute he was
The little red nose reindeer
Red as a wick
His little nose made them laugh
Everybody made fun of it a lot
They even went so far as to say
That he liked to have a little drink

A fairy who heard him
Cry in the dark
Said, to cheer him up,
Come to heaven tonight

Like a red nose angel
You will drive in the sky
With your little red nose
Santa Clause’s sleigh

(Solo and repeat of the last two paragraphs)

{Chorus, modified}
He was called Red Nose
Oh! How cute he was
The little red nose reindeer
Red as a wick
Now that he trains
His chariot through the skies
He’s the king of reindeers
And his nose inspires envy

You, girls and boys
For the great night
If you know your lessons
As soon as midnight sounds
This little dot that moves
Like a star in the sky
It’s Red Nose’s nose
Announcing Santa Clause (repeat three times)

(Fun fact: « Red Nose » was adopted for a name by an organization which offers a free drive-back service – by volunteers – during the holidays for people who had too much to drink.)

Hail the wind (Jingle Bells)

On the long road
All white with white snow
An old man advances
With his cane in hand
And high up there, the wind
Whistling in the branches
Blows him the romance
He sang (when he was a) little boy:

{Chorus:}
Hail the wind, hail the wind
Hail the winter wind
That goes whistling, blowing (alliteration in French)
In the tall green firs…
Oh! Hail the wind, hail the wind
Hail the winter wind
Snow ball and new year’s day (top rhyming, eh!)
And happy new year grand-mother…
Merry, merry Christmas
Of a thousand candles
When sing to the sky
The bells of the night
Oh! Hail the wind, hail the wind
Hail the winter wind
That brings back to old children
Their memories of yesterday…

And the old man
Goes down to the village,
It’s the hour where everything’s nice (used for « quiet »)
And shadow dances at the corner of the fire
But in each house
An air of party floats
Everywhere the table is ready
And the same song is heard:
{to the Chorus}

I think I prefer the French version of this last one, actually, because the story is sweeter and it’s third person.

Early happy holidays, Englishwomen and Englishmen!
Les posts de cette catégorie seront différents en Français et en Anglais – les langages seront inversés, bien sûr, et le contenu sera adapté.

Dans les années soixantes, une tendance musicale populaire
– en France et au Québec, je crois – était de traduire les hits anglais en chanson française. Ça peut avoir l’air kitsch – et ça l’était : vous avez entendu « La Locomotion » ou « Ces bottes sont faites pour marcher »? – mais j’imagine que les chansons étaient plus facile à mettre en marché à l’étranger une fois traduites. Hé, c’est toujours valide : Shakira même a fait beaucoup de traduction de ses propres chansons dans les dernières années.

Il en résulte de plusieurs de nos chansons des fêtes sont en fait des classiques anglophones traduits en Français. La léglislation radio qui exige un pourcentage minimum de musique francophone aux stations québécoises aide probablement à les garder en vie.

Des mots et des phrases entières ont été changées lors de la traduction, pour prioriser la rime. Question de s’amuser un peu pour le temps des fêtes, je me suis dit que je présenterais une traduction plus fidèle, mais sans rime, de deux de ces chansons populaires.

Rudolph, le renne au nez rouge
(Ils nomment tous les rennes, en Anglais!)

Vous connaissez Dasher et Dancer (Fonceur et Danseur)
Et Prancer et Vixen,
Comet et Cupid
Et Donner et Blitzen.
Mais vous rappelez-vous
Le renne le plus réputé de tous?

Rudolph le renne au nez rouge
Avait un nez très reluisant
Et si vous l’avez déjà vu
Vous diriez même qu’il brillait

Tous les autres rennes
Riait de lui et lui donnaient des noms
Ils ne laissaient jamais ce pauvre Rudolph
Participer dans les jeux de rennes
(Petit fait : l’expression « Reindeer games » est devenue une façon de signifier des activités amusantes auxquelles participent seulement les membres d’une clique en excluant d’autres personnes, de façon évidente, pour qu’ils se sentent rejetés, comme ce pauvre Rudolph.)

Puis une certaine veille de Noël embrûmée
Père Noël est venu dire
« Rudolph avec ton nez si brillant
Voudras-tu guider mon traîneau ce soir? »

Puis, tous les rennes l’adoraient
Et ils criaient avec joie
« Rudolph le renne au nez rouge
Tu vas marquer l’histoire! »

Cloches tintantes (Vive le vent)

Traversant la neige
Dans un traîneau à cheval
Par-dessus les champs nous allons
En riant tout au long
Des cloches sur des queues courtes (bobtail) sonnent
Égayant les esprits
Il est tellement amusant de rire et chanter
Une chanson de traîneau ce soir

Oh, cloches tintantes, cloches tintantes
Tintent durant tout le chemin
Oh, il est tellement amusant de faire une promenade
Dans un traîneau à cheval
(bis)

Il y a un jour ou deux
Je me suis dit que je ferais une promenade
Et bientôt Miss Fanny Bright
Était assise à mes côtés
Le cheval était maigre et faible
Il semblait être destiné à la malchance
Nous sommes entrés dans un banc de neige
Et puis nous sommes tombés à la renverse

(Refrain)

Il y a un jour ou deux,
Cette histoire que je dois raconter
Je suis sorti sur la neige
Et suis tombé sur le dos;
Un gentilhomme passait par là
Dans un traîneau à cheval,
Il a rit alors que
J’étais étendu là,
Mais est rapidement parti.
(Refrain écourté)

Maintenant le sol est blanc
Allez-y tandis que vous êtes jeune,
Amenez les filles ce soir
Et chantez cette chanson de traîneau;
Juste à vous trouver un cheval roux à queue courte
Deux-quarante de vitesse
Attachez-le à un traîneau ouvert
Et crack! vous serez en tête.
(Refrain)

Des voeux hâtifs de joyeuses fêtes, mes amis francophones!


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

4 commentaires sur “<lang_en>The pursuit of rhyming</lang_en> <lang_fr>À la poursuite de la rime</lang_fr>”

  1. I think a fair translation for vive would be « hail ».

    Very fun exercise. Now off to see the French version of this post to see if you translated it back again.

  2. I don’t know the French version of the word you’re looking for (upsot) but a synonym would be « overturned » « or « flipped over ».

  3. Wow. Rudolph will never be quite the same for me now. That was a strange experience.

    Around this time of year, we also have red-nosed driving team to ensure the drunkards get home safely. « Operation Red Nose » it’s called. Seem to be quite a few of those around the country. And that’s a good thing.

  4. Many thanks, fv – I’ve edited the post. You’re totally right about « hail ».

    Oh, shoot. Operation Red Nose’s origins and popularity is about the only thing in this post I didn’t research before talking about it. Thanks for the info, I’ll cut the « in Québec » part.

Laisser un commentaire