Daemons


Daemons are cool. I’m talking about those little animal-shaped exteriorised souls of Philip Pullman‘s His Dark Materials trilogy. I just finished the first tome, and so tonight’s web surfing brought me to the upcoming movie adaptation’s website, which has the neat feature of creating one’s very own daemon, through a set of 20 questions. My result is what’s showing above. At the present time, it’s a crow, but it might possibly change if people start agreeing/disagreeing with the personality test included. We’ll see.

The reading list
Just to update my reading list…

I continued with « Reine de mémoire – 1. La maison d’oubli » by Elisabeth Vonarburg since my last update, but I still haven’t finished the book. It’s quite interesting, but just not engaging enough to keep me up late. I know Vonarburg’s works are really rewarding once read, they’re just not page turners… and thus I tend to cut it through with other novels:

The Tawny Man trilogy by Robin Hobb
I had gotten the first tome (« Fool’s Errand ») as a Brightweavings.com Secret Santa gift at Christmas, and read it during the winter, but due to time constraints and other great books at hand, I had not continued on with the rest of the trilogy, even though « Fool’s Errand » was engaging literature. I did so just recently.

When I first heard about Robin Hobb, I was looking forward to read her Liveship trilogy, but felt I should pick up her Farseer trilogy to begin with, as it was set in the same world at a prior time. I’m glad I did so. I loved both trilogies, in the end, for different reasons. I was not quite content with how the protagonist’s (Fitz) story ended after the last Farseer novel, and so I was glad to pick up the third trilogy, « The Tawny Man », which follows through Fitz’s story some (15?) years later.

Oddly, though, it was the second tome of this last trilogy, « Golden Fool », which I prefered – mainly because Fool became one of my all-time favourite litterary characters. And although the last tome manages a well done happy ending for Hobb’s whole series of books, it was not exactly to my liking so I was not quite as delighted as I should be. SPOILER ALERT : Mainly, I felt Hobb really pushed – pushed? crammed is more like it – Fitz and his lost love’s reuniting at the end of the story, while I’d been rooting for a good part of the book for Fitz to head into a relationship with a certain notable character – whose ambiguous gender let my imagination run and project a truly amazing pure and true love story in the works. I know this imagined ending might have ruined some of what the author was trying to achieve with this relationship, but on another level it would have been just SO romantic. Much more than this quick reunion with a long-lost character that’s just half-mentioned throughout most of the books. Anyway – maybe it’s just me.

Artemis Fowl book 5 : The Lost Colony by Eoin Colfer
A quick read (youth literature), I quite liked this fifth installment of Artemis Fowl – although that ending is getting me to wonder how much longer Colfer will be able to keep Butler in the run, the way he’s aging him every other book. It was better than the fourth (« The Opal Deception »), but it still lacked by Juliet’s absence in my opinion (I liked reading about Juliet Butler, even though she was far from being a main character).

His Dark Materials book 1 : Northern Lights (or « The Golden Compass » in the USA, I believe) by Philip Pullman – read in French
I started this one a long while ago, but was not engaged enough to finish it – probably because I had picked it up originally while in Harry Potter withdrawal, and was hoping for a similar fix, which it is NOT. The upcoming movie raised my interest in it again, and I’m glad to report the book proved worthy of this second chance. It might feel a bit slow in the start, but once one gets in the mindset of the work, it’s a nice piece of literature. I’m looking forward to the second tome, « The Subtle Knife ». The movie looks like it will gloss over the religion theme – and probably also some of the darker stuff in consideration of the kids’ delicate minds – but it should, nonetheless, play to its strengths and expand on the amazing imaginative and fantastic scenes of the book. Eyecandy à la recent Star Wars, without the tacky lasers and spaceships.

Harry Potter and the Deathly Hallows by JK Rowling.
I haven’t got my hands on it yet, but for sure it is on order and the next item on my reading list. And despite hosting Xavier’s first birthday party in 10 days, I’m sure to find some time to spend at Hogwarts in the next while.
Les daemons sont cools. Je veux parler de ces âmes extériorisées sous la forme de petits animaux dans la trilogie À la croisée des mondes de Philip Pullman. Je viens de terminer le premier tome, et donc mon surfing web de ce soir m’a emportée au site de l’adaptation cinématrographique à venir, qui offre de créer notre propre daemon, à travers 20 questions. Mon résultat est affiché ci-haut. Présentement, c’est un corbeau, mais ça pourrait changer si les gens notent qu’ils sont d’accord/pas d’accord avec le test de personnalité inclus. On verra.

Mes lectures
Juste question de mettre à jour ma liste de lecture…

J’ai continué « Reine de mémoire – 1. La maison d’oubli » d’Elisabeth Vonarburg depuis ma dernière mise à jour, mais je n’ai pas encore fini ce roman. C’est plutôt intéressant, mais ce n’est pas assez captivant pour me garder éveillée jusqu’à tard le soir. Je sais que la lecture d’une oeuvre de Vonarburg est réellement gratifiante une fois terminée, c’est juste qu’elles ne sont pas des page turners, comme dirait les Anglais… et j’ai donc tendance à en interrompre la lecture avec d’autres romans :

The Tawny Man trilogie par Robin Hobb
J’avais reçu le premier tome (« Fool’s Errantd ») comme cadeau d’échange Brightweavings.com à Noël, et l’avait lu durant l’hiver, mais en raison de contraintes de temps et d’autres bons romans sous la main, je n’avais pas continué la trilogie immédiatement, même si « Fool’s Errand » était assez captivant. J’ai poursuivi ma lecture récemment.

Quand j’avais entendu parler de Robin Hobb initialement, j’avais hâte de lire sa trilogie ‘Liveship’, mais il me semblait qu’il serait mieux de commencer par sa trilogie ‘Farseer’, puisqu’elle était placée dans le même monde dans un temps précédent. Je suis contente d’avoir fait ainsi. J’ai adoré les deux trilogies, en fin de compte, pour des raisons différentes. Je n’étais pas tout à fait heureuse de la façon dont se termine l’histoire du protagoniste (Fitz) après le dernier roman Farseer, j’étais donc ravie de me plonger dans la troisième trilogie, « The Tawny Man », qui poursuit l’histoire de Fitz quelques (15?) ans plus tard.

Étrangement, par contre, c’est le deuxième tome de cette dernière trilogie, « Golden Fool », que j’ai préféré – principalement parce que Fool est devenu un de mes personnages littéraires favoris. Et quoique le dernier tome créée une fin heureuse pour toute la série de livres de Hobb avec brio, ce n’était pas exactement à mon goût alors je n’étais pas aussi enchantée que j’aurais dû l’être. AVIS AUX ‘SPOILERS’ : Principalement, j’ai trouvé que Hobb a vraiment poussé – poussé? disons plutôt forcé – la réunion de Fitz et son amour perdu à la fin de l’histoire, alors que j’avais espéré durant une bonne partie du livre que Fitz s’enligne dans une relation avec un certain autre personnage de renom – dont l’ambiguité du sexe a permis à mon imagination de courir et de projeter une histoire incroyable d’amour pur et vrai en chemin. Je sais que cette fin imaginée pourrait avoir ruiné en partie ce que l’auteur tentait de réussir avec cette relation entre les deux personnages, mais à un autre niveau ça aurait été juste TELLEMENT romantique. Pas mal plus que cette réunion rapide avec un personnage perdu depuis longtemps dont on ne fait qu’à demi-mention durant la plupart des livres. En tout cas – peut-être que c’est juste moi.

Artemis Fowl book 5 : The Lost Colony par Eoin Colfer
Une lecture rapide (litérature jeunesse), j’ai bien aimé ce cinquième volume d’Artemis Fowl – quoique cette finale me laisse m’interroger sur combien longtemps Colfer pourra garder le personnage de Butler dans la course, à voir la façon qu’il le fait vieillir d’un livre à l’autre. C’était meilleur que le quatrième (« The Opal Deception »), mais il manquait toujours Juliet à mon opinion (j’aimais bien lire à propos de Juliet Butler, même si c’était loin d’être un personnage principal).

His Dark Materials book 1 : Northern Lights (ou « The Golden Compass » aux USA, je crois) par Philip Pullman – lu en Français
J’ai commencé ce roman il y a un bon bout de temps, mais je n’étais pas assez captivée pour le terminer – probablement parce que je l’avais ramassé originalement lors d’un sevrage de Harry Potter, et que j’espèrais pour le même genre d’histoire, ce que ça n’est PAS. Le film à venir a relevé mon intérêt à nouveau, et je suis heureuse de rapporter que le roman a bien valu cette deuxième chance. C’était peut-être un peu lent au début, mais lorsqu’on se met dans l’esprit de l’oeuvre, c’est une belle pièce de littérature. J’ai bien hâte de lire le deuxième tome, « The Subtle Knife ». On dirait que le film va passer un peu par-dessus le thème de la religion – et probablement une partie des trucs plus sombres en considération pour les jeunes esprits – mais il devrait, toutefois, utiliser ses forces à bon escient et s’étendre sur les merveilleuses scènes imaginatives et fantastiques du livre. Du bonbon pour les yeux à la Star Wars récent, sans les ennuyeux lazers et vaisseaux spaciaux.

Harry Potter and the Deathly Hallows par JK Rowling.
Je n’ai pas encore la main dessus, mais il est en commande et, pour sûr, le prochain item sur ma liste de lecture. Et en dépit de la réception pour le premier anniversaire de Xavier à organiser (c’est dans 10 jours!), je vais certainement trouver du temps à passer à Hogwarts très bientôt.


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

4 commentaires sur “Daemons”

  1. I was waiting for Simon to respond to the tacky lasers and spaceships! I’ve been meaning to read Pullman for a while, so I think I’ll pick him up this summer with your endorsement Emilie. Thanks!

  2. Mine is Azaria, the snow leopard because I am modest, assertive, responsible, solitary and humble. I am much pleased. But, if I really lived in this world, I’d be hoping for a bat. Big cats are clearly cool…but I tend to think of my soul as a fruit bat. Just me.

Laisser un commentaire